Construction terrain de basket - toiture textile. Vue extérieure

DES INFRASTRUCTURES EXPORTABLES SUR TOUS LES CONTINENTS!

DES INFRASTRUCTURES EXPORTABLES SUR TOUS LES CONTINENTS!

 

Mêlant architecture bioclimatique, éco matériaux et filière sèche, SMC2 est en mesure de fournir des solutions adaptées à tous les projets, quel que soit leur lieu d’implantation et les conditions climatiques qui y règnent : Europe, Afrique, Amérique ou encore DOM-TOM !

 

Des matériaux faciles à transporter
Les infrastructures SMC2 reposent sur une méthode de conception appelée « Filière sèche » qui implique la préparation en amont du chantier de tous les composants servant à la construction du projet (charpentes métalliques et bois lamellé-collé, panneaux ossature bois, membranes textiles). Ces éléments préparés devant être transportés sur les lieux du chantier pour l’assemblage, ils sont donc optimisés de façon à réduire leur consommation d’énergie et leur coût de transport. C’est d’ailleurs pour cela que SMC2 dispose de ses propres unités de production et a réussi à diminuer la densité de ses matériaux de construction.
Ainsi, les solutions SMC2 s’exportent en Europe, en Amérique (nord et sud), en Afrique ou encore en Australie.

 

Des solutions adaptées à tous les types de conditions climatiques
Si les infrastructures SMC2 sont aussi exportables sur tous les continents, c’est parce qu’elles reposent sur un principe d’architecture bioclimatique, qui tire avantage des conditions d’un site pour améliorer le confort de ses usagers, diminuer sa consommation d’énergie et ses coûts d’exploitation.
Qu’elles soient en bois ou métal, les constructions SMC2 sont conçues de façon à résister aux conditions parfois extrêmes des zones sismiques, cycloniques ou montagnardes. Le bois permet également une isolation thermique performante tout en agissant sur l’hygrométrie des lieux. La membrane textile, utilisée pour la toiture, offre une protection contre la chaleur et bloque les UV. Elle résiste par ailleurs très bien aux environnements marins (air salin et humide avec un taux élevé d’UV).
Enfin, dans les environnements tropicaux, la ventilation naturelle est assurée selon le principe des maisons créoles afin de générer des flux d’air rafraîchissants sans aucune consommation d’énergie.