NOTRE ENGAGEMENT

Dès sa création, SMC2 a souhaité inscrire son action entrepreneuriale dans une démarche citoyenne et durable avec des constructions innovantes à haute qualité environnementale.

 

Une entreprise doit œuvrer pour le bien-être commun en préservant l’environnement avec une action économique efficace. Cette croyance vertueuse anime nos équipes et notre action quotidienne pour proposer des solutions simples et fonctionnelles à nos clients en répondant aux enjeux économiques et écologiques de la société.

 

L’architecture, l’esthétisme, le design et l’innovation sont également les moteurs de notre créativité.

 

Nous les cultivons dans le dialogue et l’échange avec l’ensemble de nos partenaires : architectes, collectivités, institutions…

ECOCONCEPTION

SMC2 conçoit des bâtiments qui s’inscrivent dans une démarche environnementale réaliste.

En associant des principes constructifs exclusifs et matériaux à faible impact écologique, SMC2 limite le gaspillage et la surconsommation pour sauvegarder la planète et répondre aux plaisirs d’une pratique sportive régulière.

Des matériaux écologiques

Le bois constitue la plus grande partie des structures SMC2. Seul matériau au bilan CO2 négatif, il ne participe pas à l’effet de serre. Mieux encore : sa transformation en produit de construction nécessite 130 fois moins d’énergie que l’aluminium et 60 fois moins que l’acier. SMC2 recourt exclusivement aux bois européens issus de forêts durablement gérées. Quant aux autres matériaux utilisés, ils sont 100% recyclables, notamment la membrane textile reconditionnée selon un procédé spécifique.

Maîtrise des énergies,
à la construction et l’exploitation

SMC2 a pu diminuer la densité des matériaux de construction mis en œuvre, donc l’énergie nécessaire à leur fabrication. Les ouvrages sont également conçus pour minimiser les dépenses énergétiques d’exploitation.

SMC2_POSTER

Analyse du Cycle de Vie

 

Les ouvrages sportifs SMC2 bénéficient d’une ACV (Analyse du Cycle de Vie) permettant d’évaluer leur vrai impact environnemental sur 12 cibles, telles que l’effet de serre et la couche d’ozone.

 

Nos ACV bénéficient d’une revue critique du pôle éco-conception de Saint-Etienne pour s’inscrire dans une démarche réaliste et réelle.

Nos choix de conception sont mesurés et s’intègrent dans une solution environnementale optimisée pour protéger notre environnement.

 

SMC2 a bénéficié d’un accompagnement financier de la région Rhône-Alpes pour la réalisation de ses ACV

logo-bilan carbone

BILAN CARBONE

Le bilan carbone de SMC2 donne la mesure globale de l’activité de l’entreprise sur le réchauffement climatique. Il a permis de dégager des pistes de diminutions significatives en matière de rejet de CO2.

A titre d’exemple, suite à son bilan carbone 2012, plusieurs actions ont été mises en place, dont :

  • Une chaudière bois sur le nouveau site de Mornant. Cette installation a permis de s’affranchir du gaz naturel, fortement émetteur de CO2.
  • La mise en place de systèmes domotiques pour la gestion de l’éclairage (détecteur de présence, régulateur d’intensité lumineuse). Les consommations électriques sont restées stables malgré l’augmentation des surfaces occupées suite au changement de site.
  • L’optimisation des déplacements de nos équipes (les trajets ferroviaires sont favorisés aux trajets aériens).

Le bilan carbone 2013 a mis en évidence un impact positif des actions mises en place.
Une économie de 18 tonnes de CO2 a été constatée sur les postes « Energie » et « Déplacement » sur les 12 derniers mois. Cette économie représente, à titre d’exemple, l’équivalent des émissions de gaz à effet de serre d’une citadine diesel parcourant trois fois la circonférence de la terre à l’équateur.

SMC2 a bénéficié d’un accompagnement financier de la région Auvergne Rhône-Alpes pour la réalisation de son Bilan Carbone.

Notre offre photovoltaïque

Un bâtiment sportif autonome est un bâtiment énergétiquement indépendant : il produit lui-même la totalité de l’énergie dont il a besoin.
Pour ce faire, ce type de construction est par exemple équipé de cellules photovoltaïques afin de produire l’énergie électrique nécessaire à le rendre autonome. Il compensera ainsi les consommations des fluides liées à son système de chauffage et de ventilation.

 

Un bâtiment sportif positif est quant à lui un bâtiment produisant plus d’énergie que l’énergie qu’il consomme.
Pour atteindre cet objectif encore plus ambitieux, l’installation d’une centrale photovoltaïque ou d’une source de production énergétique doit être couplée à un important travail pour limiter les consommations de fluides et optimiser la bonne conception de l’enveloppe.

L’importante surface de toiture disponible, la possibilité de limiter voire de supprimer le chauffage, les nouvelles solutions techniques sur l’enveloppe, sont autant de facteurs permettant de se fixer de hautes ambitions pour la nouvelle génération de bâtiments sportifs.
L’expérimentation en cours sur le territoire français, Energie Positive & Réduction Carbone, préface d’une nouvelle réglementation thermique à venir, nous place dans cette trajectoire.

 

Toute installation photovoltaïque implantée sur la toiture d’un bâtiment dont la puissance installée est inférieure à 100 kWc (soit une surface de panneaux de 650 m²) est éligible à l’obligation d’achat (arrêté tarifaire du 9 mai 2017 fixant les conditions d’achat pour la filière photovoltaïque). Pour les puissances supérieures, un système d’appel d’offres a été mis place, piloté par la Commission de Régulation de l’Energie.
A noter que l’installation d’une centrale photovoltaïque peut être financée par l’intermédiaire d’un investisseur privé. Ce dernier, en contrepartie de l’exploitation de la centrale pendant 30 ans environ, se chargera de financer son installation et une partie de la construction par le versement d’une soulte au maître d’ouvrage.