[TEMOIGNAGE] ROGER DAVY, ADJOINT AUX SPORTS DE GRANVILLE (50)

« NOUS RECHERCHIONS UNE STRUCTURE ESTHETIQUE ET RAPIDE A CONSTRUIRE »,

 

Depuis le mois de juin, Granville (50), commune de près de 13 000 habitants, dispose d’une nouvelle structure couverte pour deux de ses courts de tennis. Elle a choisi le concept SMC2 pour la modernité de sa structure et sa rapidité de construction. Roger Davy, adjoint aux sports de la Ville, revient sur cet investissement.

 

Quelle est l’origine de ce projet ?
Depuis une vingtaine d’années, nous avions deux courts en résine couverts à l’aide d’une bulle gonflable. Ce système de couverture n’était pas optimal car il est arrivé qu’il s’envole deux ou trois fois lors de grands épisodes venteux et sa réparation entraînait un coût non négligeable et demandait plusieurs semaines. En 2017, la rafale de vent a été plus forte que les autres fois et la bulle s’est déchirée, avec une réparation qui entraînait un investissement important. Cet incident a permis d’accélérer notre projet de changement de structure pour ces deux courts afin d’investir dans un système résistant et pérenne.

 

Pourquoi avez-vous choisi le concept de la société SMC2 ?
Premièrement, le site est situé à proximité de la maison d’enfance de Christian Dior qui est devenu un musée. Nous souhaitions donc une structure moderne et esthétique, nous ne pouvions pas construire n’importe quel bâtiment. Lors des visites de bâtiments SMC2 que nous avons effectuées, nous avons beaucoup apprécié ce mélange entre le bois lamellé collé et la couverture textile.
Deuxièmement, la rapidité de construction a été un argument important car l’immobilisation de deux courts était très contraignante pour les adhérents du club de tennis de la Ville (plus de 300). Après le travail préparatoire (élargissement de la plateforme en béton, remise à niveau…), le chantier a duré à peine 4 mois.

 

Pouvez-vous présenter cette nouvelle structure ?
C’est un bâtiment de 36 x 36 m accueillant deux courts, avec une hauteur de 8 m. Ses dimensions respectant les gabarits de la Fédération Française de Tennis permettent d’accueillir des compétitions. En partie haute, on retrouve la couverture en toile tendue offrant une importante lumière naturelle, ce qui n’était pas le cas auparavant avec la bulle puisque les joueurs étaient obligés d’éclairer systématiquement. Nous allons donc bénéficier d’importantes économies d’énergie. En partie basse, la structure est composée d’un bardage bois et métal. A l’intérieur, nous avons opté pour un habillage bois sur les parties latérales. De plus, ce concept assure un confort hygrométrique très intéressant, avec notamment une température constante évitant de chauffer la salle et un taux d’humidité de 65 %.
Par ailleurs, en complément des deux courts, le bâtiment comprend également un espace de rangement pour le matériel de 26 m2 et un bureau associatif de 14 m2.

 

Quels sont les premiers retours ?
Durant l’été ce sont surtout les courts extérieurs en terre battue qui sont utilisés, les licenciés du club fréquentent donc les courts couverts depuis surtout la fin septembre. Les premiers retours sont très positifs, notamment concernant le confort de jeu. Par exemple, ils n’ont plus à écouter le ronflement continu qui était présent avec la bulle et bénéficient de cette lumière naturelle qui est très agréable.

 

Crédits photos : Ville de Granville