CONSTRUCTION PREOSPORT ARCHITECTURE TEXTILE

[TÉMOIGNAGE] GUY GRAZIANI, COLLECTIVITÉ TERRITORIALE DE CORSE

Le territoire corse est satisfait de ses Préosports

Ces dernières années, la société SMC2 a réalisé plusieurs Préosports en Corse. Guy Graziani, chef de service des bâtiments d’enseignement de la collectivité territoriale de Corse évoque l’importance de ces structures sportives.

 

Pourquoi avez-vous décidé de construire ce type d’équipement ?
La Collectivité Territoriale de Corse est responsable des conditions matérielles d’enseignement et possède une compétence en matière de construction et d’entretien des bâtiments d’enseignement du second degré. Il relève donc de notre compétence de mener les actions nécessaires pour permettre aux élèves de ces établissements de suivre les enseignements de l’éducation physique et sportive dans des conditions satisfaisantes, quel que soit le lieu d’implantation de l’établissement. Un état des lieux ayant démontré quelques insuffisances, il a été décidé de mettre en place un plan régional de développement des infrastructures sportives en lien avec les établissements scolaires.
Ceux situés en zone rurale étaient équipés de plateaux sportifs non couverts et donc non praticables par temps de pluie. Ainsi, nous avons décidé de construire un espace sportif couvert, mais non fermé, dans quatre collèges (Luri, Moltifao, Lévie et Sainte Marie de Sicche) comptant en moyenne une centaine d’élèves chacun. La couverture est également très intéressante en période estivale. Le premier Préosport a été livré il y a 8 ans et 5 ans pour le dernier.

 

Pouvez-vous nous présenter ces structures ?
Ce sont des équipements en construction bois, un point important pour nous, avec une architecture textile. Avec des dimensions de 44 x 22 m, ils permettent la pratique des sports collectifs : handball, basket-ball, volley-ball ou encore badminton. La surface sportive retenue est la résine. De plus, nous avons construits des vestiaires à proximité pour que les élèves puissent se changer sans problème. Nous avons de très bons retours de la part des responsables d’établissements pour ces structures qui sont souvent l’unique équipement sportif de ces collèges.
Par ailleurs, certains d’entre eux ont établi des conventions avec les communes afin de mettre à disposition les structures sportives en dehors du temps scolaire.

 

Comment se passe la gestion ?
Nous sommes très satisfaits car, outre un investissement important, l’un de nos objectifs était d’éviter un fonctionnement et une maintenance difficiles pour ces petits établissements. C’est le cas puisque le coût de fonctionnement est faible : pas de chauffage, éclairage basique… En terme d’entretien, il suffit simplement de nettoyer les terrains étant donné qu’il y a des arbres à proximité. Pour le reste, nous n’avons encore eu aucun souci avec la couverture en toile ni la structure en bois. C’est directement l’établissement scolaire qui se charge des vérifications périodiques. De plus, un référent technique de notre service peut venir en soutien afin de vérifier d’éventuel problème, mais il n’y en a pas eu besoin jusqu’à présent.